Skaftafell sauvage - Libertrek

Skaftafell sauvage

L'Islande a cette particularité d'offrir un contraste dont peu de contrées sur Terre peuvent se targuer : le feu et la glace, réunis pour former des paysages si singuliers. Les volcans sont la source d'un minéral aux multiples couleurs, les glaciers de son façonnement.

Notre aventure dans le Fjallbak islandais en 2014 m'avait mis l'eau à la bouche. Cette année, changement de saison. Nous partons un peu plus tôt dans l'été pour pouvoir profiter du jour continu (ou presque). Deux semaines à cheval sur les mois de juillet et août avec, autant sinon plus que la dernière précédente, l'objectif de rapporter de beaux clichés. Nous avons concentré notre itinéraire autour de Skaftafell. Ce nom résonne certainement dans la tête des amoureux de l'Islande. Ce parc national, blotti entre deux langues glaciaires du Vatnajökull, est considéré comme un des plus beaux bijoux d'Islande. Si Svartifoss, la cascade aux orgues de basalte, en est le symbole le plus connu, le coeur de Skaftafell reste lui très peu couru. Son éloignement le rend assez difficile d'accès, et l'autonomie est une fois de plus un moyen nécessaire pour l'arpenter. C'est là que se cache une rareté géologique, préservée de l'affluence touristique par son éloignement des accès carrossables : la vallée de Kjós. Une merveille de la nature, photogénique au possible, que nous avons pris le temps d'aller capturer.